Le shinaï, le sabre moderne

Il se compose de quatre lattes de bambou de taille égale, réunies entre elles par un système de cuir et un tendeur.

Le choix d’un shinaï se fait selon les critères suivants

la longueur, le poids, la forme, la qualité du bambou, les défauts éventuels, l’aisance et la facilité avec laquelle le pratiquant peut l’utiliser.
la qualité du bambou est d’importance capitale, le grain doit être serré, le bambou large et épais.
aucune des quatre pièces de bambou ne doit comporter de défaut. Dans les pays à climat humide, le shinaï se conserve mieux qu’en Europe, où il a tendance à se dessécher.
Une latte de bambou séché est rendue fragile. Elle peut éclater à l’occasion d’entrechoques répétés, devenant très dangereuse.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Écrire un commentaire

You must be logged in to post a comment.

WordPress Themes