Article trouver sur le site de l'école de kendo de Voisins le Bretonneux

La tenue et l’armure
le code vestimentaire du kenshi

Le keikogi et le hakama

-  Le keikogi, est une veste de coton surpiqué assez épaisse qui arrive généralement à mi-cuisse. Elle couvre les bras et le tiers supérieur des avant-bras.
Elle se croise devant et se ferme par l’intermédiaire de deux cordons. Le système de cordons permet de bien fermer la partie supérieure et antérieure. ce qui apporte un supplément de protection contre la technique nodo tsuki ( pique à la gorge ).
Elle présente des zones de surpiqûre qui, outre l’effet décoratif, permettent au vêtement d’absorber la sueur, et de sécher plus vite.

-   Le hakama, est une sorte de jupe culotte très ample qu’on fixe autour de la taille par deux paires de cordons.


Le tare et le do

-   Le tare, est une grande pièce de tissu épais en coton entièrement surpiqué qui protège la partie antérieure et latérale du corps au niveau du bassin et des hanches.
Le tare est constitué de cinq pans suspendues à une ceinture de protection. Deux cordons, partant de la ceinture permettent de le nouer solidement autour de la partie basse de la taille.

-   Le do, est une pièce de protection semi-circulaire et légèrement aplatie dans sa partie antérieure.
La partie supérieure est une structure très épaisse et rigide en cuir destinée à protéger le thorax sous jaunet de la technique mune tsuki (technique en pique sur le sternum).
La partie inférieure, faite d’un matériau raidisseur (bois laqué ou autre), est destinée à protéger les flancs de la technique do uchi ( coupe du flanc ).


Le men et les kote

-   Le men est constitué de trois parties distinctes

  1. une grille métallique qui protège le visage.
  2. un capuchon en tissu très épais surpiqué, protégeant la tête au niveau de sa partie supérieure-latérale, ainsi que les épaules au niveau antéro-supérieur.
  3. une languette de cuir épais, elle aussi surpiquée, protège la partie antérieure du cou des nodo tsuki portés par le partenaire.
    Le men se fixe sur la tête par l’intermédiaire de deux cordons.

-   Les kote sont une paire de grosses " moufles ", également en tissu de coton surpiqué, remontant jusqu’à la moitié de l’avant-bras. Ils sont constitués de différentes pièces articulées entre elles de façon à laisser sufsamment d’aisance au kendoka dans ses mouvements de poignets et de doigts.
Les kote protègent les mains et la partie inférieure des avant-bras ( au niveau du bord radial, cubital et de la face postérieure ).


Les matériaux qui composent l’équipement peuvent changer ( utilisation de matière synthétique ), mais le modèle est toujours le même.